A LA UNE Au cours d’une manif haut en couleurs, Salomon Kalonda remercie tous ceux...

Au cours d’une manif haut en couleurs, Salomon Kalonda remercie tous ceux qui l’ont assisté pendant ses moments d’épreuve

Le sénateur Salomon Kalonda lors de son mot de circonstance le vendredi 7 juin 2024 à ‘‘7 maisons’’. Photo : Finance-cd.com

Après la validation de son mandat de sénateur le vendredi 7 juin 2024, Salomon Kalonda Idi Della s’est retrouvé parmi les siens au cours d’une manifestation de réjouissance qu’il a organisée dans le select cadre de ‘‘7 Maisons’’ dans le quartier GB, dans la commune de Kitambo. Etaient présents toutes les couronnées d’Ensemble pour la République, à commencer par le secrétaire général Dieudonné Bolengetenge, mais aussi de nombreux notables du Maniema, du haut Katanga et d’autres provinces. Il y’avait également plusieurs invités, parmi lesquels des amis et connaissances, ainsi que des journalistes.

Introduisant la manifestation, Dieudonné Bolengetenge a d’abord remercié toutes les personnes qui ont répondu à l’invitation leur lancée. Ensuite, il a remercié Dieu pour avoir protégé le conseiller spécial de Moïse Katumbi Chapwe dans les difficiles moments d’épreuve qu’il a traversés depuis son arrestation le mardi 30 mai 2023, et son incarcération à la prison militaire de Ndolo. L’orateur a également remercié les onze députés provinciaux d’Ensemble pour la province du Haut Katanga qui ont tous fait bloc et voté tous pour M. Kalonda aux sénatoriales.

Moment de célébrer l’idée de nation qui, selon Dieudonné Bolengetenge, doit guider chaque congolais. «Célébrer Salomon Kalonda ce jour, c’est célébrer l’esprit de la nation dont son élection est un symbole fort. Nos frères du Haut Katanga nous ont donné une belle démonstration de l’esprit national, en portant leur choix sur ce fils du Congo originaire du Maniema, s’est exprimé le SG d’Ensemble. C’est un exemple que nous devons suivre, en sortant de nos carcans ethno-tribaux pour privilégier l’intérêt de la nation avant toutes choses». Des députés provinciaux présents ont été présentés au public, et l’un d’eaux a pris la parole.

Défendre les intérêts de la nation

Par la suite, c’est José Endundo Bononge qui a pris le micro. Le président du conseil des sages d’Ensemble a salué la résilience dont a fait montre Salomon Kalonda pendant la dure épreuve qu’il a traversée, avant de lui souhaiter le meilleur pour la suite. Intervenant en sa qualité de patriarche du Maniema, l’a,cien président de l’Assemblée nationale Alexis Thambwe Mwamba, originaire du même territoire que le héros du jour, et ressortissant de la communauté ethnique que lui, a rappelé le fait qu’il suivait chaque jour l’évolution du dossier de son jeune frère. Il a également dit sa joie quand il a appris qu’il avait bénéficié d’une liberté conditionnelle afin de se faire soigner en Belgique.

Vieux routier de la politique, M. Thambwe a renchérit que sous nos tropiques, la politique est ainsi faite de coups bas de toutes sortes. «A partir du moment où vous vous êtes engagé dans la politique, vous devez vous attendre à recevoir des coups, dont certains en dessous de la ceinture, d’autres encore particulièrement lâches, at-il ajouté. Vous devez donc savoir tenir, mais aussi savoir en donner vous aussi».  

Prenant la parole en dernier, le sénateur du Haut Katanga a remercié toute l’assistance, en particulier tous ceux qui, par leurs prières, leur action de plaidoyer, leurs écrits dans la presse, leur soutien moral et par tout autre moyen, l’ont soutenu dans ces moments difficiles qu’il a traversés. M. Kalonda a ajouté que, bien qu’ayant toujours préféré rester un homme de l’ombre, il est aujourd’hui obligé d’opérer sous la lumière, au-devant de la scène, car son mandat de sénateur l’oblige de parler en permanence pour porter haut la voix du peuple congolais en général, et de la population du haut Katanga en particulier. Il s’est engagé à défendre les intérêts de la nation tout au long de son mandat.  

Absent à la cérémonie pour cause d’un voyage à l’extérieur du pays, Olivier Kamitatu s’est uni de cœur avec ses camarades. Il a ainsi réagi sur son compte X anciennement Twitter. «La résilience est une vertu héroïque, et le Congo a besoin de héros. Il aspirait peut-être à une carrière politique à l’ombre d’un grand homme. Une année de prison et des épreuves injustes tracent la voie de son destin. Toute personne dotée d’une volonté pure et d’une foi indéfectible dans les valeurs de la lutte pour la liberté inspire le respect, même de ses adversaires. Au cœur de la vie politique, la voix de Salomon Kalonda saura s’élever face à la menace que font peser sur la RDC ceux qui tentent d’imposer par le changement de la Constitution une organisation totalitaire», a-t-il écrit.

Belhar MBUYI